Les possédés d'Illfurth

YANN VERBURGH, LIONEL LINGELSER

COMPAGNIE MUNSTRUM THÉÂTRE
27.05 → 29.05
Théâtre des Feuillants
27.05 → 29.05
Théâtre des Feuillants
Réservation Voir les infos pratiques

Lorsque Lionel Lingelser fait ses premiers pas comme comédien, le metteur en scène qui le dirige, « le Sorcier », le pousse à chercher l’organique, le Duende, le démon, à ne pas tricher. C’est ce qu’il fait dans ce seul en scène où se montrant dans toute son humanité, sans masque ni honte, il irradie littéralement.
Il se crée un double autofictif, Hélios le bien nommé, qui dévoile l’histoire qu’il entend depuis tout petit, celle des frères Burner, derniers cas de possession certifiés par l’Église, à la fin du XIXe siècle à Illfurth, sa ville natale. Avec un engagement performatif et corporel intense et solaire, d’une grâce absolue, il convoque ses démons, devient grand-père Frantz, joue la transe, prend le corps du prêtre, de sa mère naturopathe ; part à la rencontre de sa « blessure intime ». Un chemin de résilience porté par la joie, qui célèbre le pouvoir de l’imaginaire et affirme la puissance salvatrice du théâtre.

« LE DUENDE EST L’ENGAGEMENT DE QUELQU’UN QUI NE TRICHE PAS AVEC SES ÉMOTIONS. TU NE LE TROUVERAS JAMAIS EN CONTINUANT À TRICHER.
C’EST UN DÉMON. C’EST UNE LUTTE.
DONNE UN COUP DE PIED AUX ANGES, CHASSE-LES. »
EXTRAIT

Solo de Lionel Lingelser,
Compagnie Munstrum Théâtre

Texte Yann Verburgh en collaboration avec Lionel Lingelser
Interprétation, mise en scène Lionel Lingelser
Collaboration artistique Louis Arene
Création lumière Victor Arancio
Création sonore Claudius Pan
Régie Ludovic Enderlen
Administration, production Clémence Huckel (Les Indépendances)
Diffusion Florence Bourgeon
Presse Murielle Richard

Production Munstrum Théâtre
Coproduction La Filature, Scène Nationale de Mulhouse ; Scènes de rue – Festival des Arts
de la rue
Avec le soutien de la Ville de Mulhouse et du Département du Haut-Rhin ; Collectivité européenne d’Alsace Le Munstrum Théâtre est associé à la Filature Scène Nationale de Mulhouse ainsi qu’au projet du Quai, CDN d’Angers et du Nouveau Théâtre de Montreuil, CDN


La compagnie est conventionnée par la DRAC Grand-Est (2021-2023) et aidée à la structuration par la Région Grand-Est (2019-2021). Elle est soutenue par la Ville de Mulhouse

Ce qu'en pense la presse 

LA TERRASSE
"Un conte alsacien autour de l’idée de possession, et des possibilités de s’en défaire."

L’ŒIL D'OLIVIER
"Voyage initiatique et salvateur au bout de l’enfer"

SCENEWEB
"Lionel Lingelser livre un seul en scène largement autobiographique où se révèle l’histoire intime d’un acteur à l’énergie et à la précision redoutables."


Autour du spectacle

Les Possédés d’Illfurth naît d’une réflexion sur le thème de l’étrange, sur une proposition de Benoît André, directeur de La Filature, scène nationale de Mulhouse. Bercé par l’histoire des Frères Burner, objet à la fois de fantasmes, de fascination et de peur, Lionel Lingelser s’intéresse au thème de la possession et à celui des croyances. Pourquoi avons-nous besoin de croire ? Par quoi nous laissons-nous posséder ?


Il interroge notre capacité à croire et notre rapport au spirituel, au bien et au mal. Il s’inspire de références théâtrales et cinématographies, telles que : C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée ; Oh Boy ! de Marie-Aude Murail, adapté pour le théâtre par Catherine Verlaguet ; Cendrillon et Pinocchio de Joël Pommerat ; Le Voyage de Chihiro d’Hayao Miyazaki, ou encore le personnage de Puck dans Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare.
Il passe commande du texte à Yann Verburgh, à qui il confie ses souvenirs. Auteur engagé, ce dernier écrit la plupart de ses pièces à partir d’un travail de récolte de paroles. Il questionne notre époque et nos sociétés, en donnant une voix à celles et ceux qui sont en marge et en abordant des sujets complexes ou clivants, comme l’homophobie, le rôle du conte dans la construction identitaire face au genre, le harcèlement scolaire. Il utilise les outils de la dramaturgie pour créer l’empathie, y apporter une lumière poétique et une compréhension sensible. Son écriture en prise avec le réel entretient un rapport intime avec l’univers du conte comme récit populaire et universel.

Biographie 

Lionel Lingelser est comédien et metteur en scène. Il se rend à Paris pour suivre des études de théâtre : la Classe Libre des Cours Florent, puis le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD). Au théâtre, il joue sous la direction de Jean-Michel Ribes, Omar Porras, Philippe Calvario, Olivier Letellier (dont Oh Boy !, qui a reçu un Molière en 2010), Manon Savary, Pauline Ribat et Rodolphe Dana. Il joue également au cinéma, notamment aux côtés de Gérard Depardieu dans Big House de Jean-Emmanuel Godard, à la télévision et dans des fictions radiophoniques. Sa passion pour le masque l’amène à développer tout un pan pédagogique autour du théâtre physique, du corps et des techniques masquées.
Il crée en 2012 la compagnie Munstrum Théâtre, avec Louis Arène, ex-pensionnaire de la Comédie Française rencontré au CNSAD. Ils s’intéressent au masque comme ce qui nous met face à nos propres monstres et nous offre une plongée en nous-mêmes. Ils s’emparent de Copi ou de Marius von Mahenburg, de thématiques sociétales fortes souvent portées par des écritures contemporaines, et créent des oeuvres d’une étrangeté saisissante qui questionne notre humanité et nos paradoxes. Un théâtre « ludique, visuel, spectaculaire, sensoriel et poétique », selon Yann Verburgh, et une approche du plateau, selon eux deux, physiquement engagée et désinvolte.

Yann Verburgh est auteur et dramaturge.Il se forme à l’École des Hautes Études en sciences de l’information et de la communication (Celsa – Sorbonne Université) avant de se consacrer au théâtre. Il fonde avec Eugen Jebeleanu, metteur en scène roumain, la Cie 28 en Roumanie et la Cie des Ogres en France. Il suit en 2018 l’atelier scénario de la Fémis - École nationale supérieure des métiers de l’image et du son. Il y écrit son premier scénario de long métrage, Rester Humain.
Il répond à des commandes d’écriture faites par des CDN, des compagnies ou des Conseils départementaux. Il fait partie, avec entre autres Julie Ménard et Kevin Kevin du collectif Traverse.
Il écrit notamment : Ogres, lauréat Beaumarchais-SACD, du CNT, du CNL et de l’appel à projet de la FATP, Prix du Souffleur, finaliste du Prix d’écriture théâtrale de Guérande, Coup de coeur du Bureau des lecteurs de la Comédie Française ; La Neige est de plus en plus noire au Groenland, Prix du Jury au Printemps des Inédits ; H.S. tragédies ordinaires, lauréat du Prix Scenic Youth 18 de la Comédie de Bethune ; ITINÉRAIRES un jour le monde changera, spectacle labellisé par la Saison Croisée France-Roumanie de l’Institut Français, nommé projet théâtral de l’année 2019 par Radio Romania Cultural et Meilleure mise en scène aux Prix UNITER. Ses textes sont édités chez Quartett Editions et aux Solitaires Intempestifs, traduites, lues, adaptées et jouées en plusieurs langues.

27 mai - 21h00
28 mai - 16h30
29 mai - 16h30
Informations pratiques

Durée 1h15

À partir de 14 ans

Réserver
Liens utiles
-> Le site de la compagnie Munstrum Théâtre
À voir aussi