Mazùt

BARO D'EVEL

26.05 → 28.05
Salle Jacques Fornier
26.05 → 28.05
Salle Jacques Fornier
Réservation Voir les infos pratiques

Voir un spectacle de Baro d’evel, c’est se laisser dérouter, se faire embarquer dans un univers unique, burlesque et tendre, qui réenchante le réel.
Dix ans après la création de ce qui reste leur spectacle-manifeste, Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias passent le flambeau à Marlène Rostaing et Julien Cassier, pour une recréation du magnifique Mazùt. Un homme et une femme à la maladresse touchante travaillent dans un bureau à ranger des cartes, sous l’oeil de la chienne Patchouka. Alors que la besogne semble épuisante, les gouttes commencent à tomber du plafond ; le plateau, véritable (dé)composition plastique, se transforme ; le papier déglutit. Les tableaux absurdes et les fulgurances poétiques se succèdent.
Entre acrobatie, clown, théâtre, danse et chant lyrique, Baro d’evel imagine une dramaturgie labyrinthique insolite qui porte l’essentiel de leur recherche d’un art total, et de leur esthétique : le travail de la matière, la présence animale, une hybridité heureuse. Une porte de sortie magique à un quotidien trop routinier.

« DEUX ÊTRES PARTENT À LA RECHERCHE DE LEUR ANIMAL INTÉRIEUR PARCE QUE L’HUMANITÉ LES DÉPASSE PARCE QU’ILS ONT PERDU LEUR INSTINCT PARCE QUE LE MONDE VA TROP VITE IL Y A TROP DE MOTS, TROP DE PAROLES. »
EXTRAIT DE NOTE D’INTENTION

Texte, mise en scène Camille Decourtye, Blaï Mateu Trias

Avec Camille Decourtye, Blaï Mateu Trias, le chien Patchouka
Collaborateur·rice·s Benoît Bonnemaison-Fitte, Maria Muñoz, Pep Ramis
Création lumière Adèle Grépinet
Création sonore Fanny Thollot
Création costumes Céline Sathal
Travail rythmique Marc Miralta
Ingénieur gouttes Thomas Pachoud
Construction Laurent Jacquin
Régie lumières et régie générale Louise Bouchicot ou Marie Boethas
Régie son Timothée Langlois ou Naïma Delmond
Régie plateau Cédric Bréjoux, Mathieu Miorin ou Cyril Turpin
Direction technique Nina Pire
Directeur délégué / Diffusion Laurent Ballay
Chargé de production Pierre Compayré
Administratrice de production Caroline Mazeaud
Chargée de communication Ariane Zaytzeff

Production Baro d’evel
Coproductions ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie ; MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis ; Teatre Lliure de Barcelone ; le Parvis – scène nationale Tarbes-Pyrénées ; Malakoff scène nationale – Theatre 71 ; Romaeuropa festival ; L’Estive, Scène nationale de Foix et de l’Ariège
Accueils en résidence ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie ; L’Estive, scène
nationale de Foix et de l’Ariège
Avec l’aide à la reprise de la DGCA, Ministère de la culture et de la communication, du Conseil départemental de la Haute-Garonne et de la Ville de Toulouse
La compagnie est conventionnée par le ministère de la culture et de la communication – Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Occitanie / Pyrénées – Méditerranée et la Région Occitanie /Pyrénées – Méditerranée
Création originale le 12 juillet 2012 au Festival Montpellier Danse recréation le 5 octobre 2021 au ThéâtredelaCité

Ce qu'en pense la presse 

TÉLÉRAMA
"Une performance acrobatique et dansée, insolite et insensée, convoquant la musique, le chant et les arts plastiques."

LE MONDE
"Une insolite pièce de danse-théâtre très musicale dans laquelle l’acrobatie tient lieu de langue intime, celle qui jaillit pour raconter les émotions les plus souterraines."

SCENEWEB
"Des animaux et des hommes entre « Mazùt » et « Falaise »"

TÉLÉRAMA
"Aux origines du geste créatif de Baro d’evel"

ART CENA
"Entre acrobatie, clownerie, concert de sons et théâtre de l’absurde, Baro d’evel réenchante le monde (et nous avec) grâce au surréalisme poétique de  Mazùt."


Autour du spectacle

Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias, duo franco-catalan formé au cirque au Centre National des Arts du Cirque, participe à la création de Baro d’evel cirk compagnie, collectif de six artistes dont fait partie Julien Cassier révélé avec Bestias en 2005.
Iels prennent la direction en 2006 de ce qui qui s’appelle désormais Baro d’evel, qui signifie en manouche « Bon Dieu ! » et « branquignol ».


Iels sont en recherche perpétuelle d’un décloisonnement des arts, aiment se mettre en danger artistiquement régulièrement et ont le goût des croisements et de la transgression des frontières. Iels travaillent la musicalité du mouvement, la voix, la plasticité, mêlent l’acrobatie, la matière, la théâtralité et une recherche plastique, superposent les matières.
Pour eux, la présence d’animaux apporte une justesse et une émotion fulgurantes et permet un autre regard sur la représentation. Iels laissent une place à l’improvisation dans leurs spectacles très écrits, fabriquent à vue, selon leur expression, de « petites cérémonies pour être ensemble », des rituels « qui emmènent le spectateur ou la spectatrice dans un labyrinthe intérieur, dans un rêve éveillé ».

Biographie 

Camille Decourtye est circassienne, chanteuse, performeuse.
Son enfance faite de voyages en roulotte, à cheval, lui laisse le goût de l’itinérance et des rencontres. Elle se forme au Centre National des Arts du Cirque. Elle développe un travail d’expérimentation sur le mouvement et la voix, et affine en permanence sa collaboration, basée sur les principes de l’éthologie, avec les animaux.
Elle a le besoin de « dire l’invisible, de mettre en lumière ce qui nous relie dans ce monde abîmé. »

Blaï Mateu Trias est clown, circassien, né à Barcelone, installé en France à 16 ans pour se former au cirque.
Fils de clowns, il tourne avec le Circ Circ, Tortell Poltrona ou Clowns sans frontières. Il a le goût des langages croisés, est attaché à la culture catalane, son architecture, ses peintres, sa pratique politique du clown, l’audace et la générosité de ses arts de la rue. Dans son travail, il recherche la musicalité et les écritures chorégraphiques singulières, les espaces de jeu innovants, a le sens du rythme et de l’espace,
expérimente la matière.

Marlène Rostaing est comédienne, danseuse, acrobate, chanteuse.Formée au mime corporel à l’École Marcel Marceau, elle développe la technique d’Étienne Decroux comme outil chorégraphique. Elle suit la formation professionnelle du Lido, Centre des arts du cirque de Toulouse, et suit des cours de danse contemporaine au centre James Carles. Entre des collaborations avec Aurélie Bory ou Phia Ménard, elle crée la Cie Body ! Don’t Cry, dédiée à ses projets de danse et de performance vocale, avec laquelle elle développe actuellement le spectacle FURIA avec Leïla Martial.

Julien Cassier est circassien. Après un parcours itinérant, il se forme au Lido puis au CNAC, dont il sort voltigeur à la bascule et acrobate. Il collabore avec plusieurs collectifs de cirque (La Tribu Iota, la Cie Anomalie, La Clique ou la Compagnie 111) puis cofonde avec Christophe Rulhes le GdRA en 2007 qui allie corps et récit. Il y crée des chorégraphies et des agrès et scénographies, mène un travail documentaire, collecte des matériaux sonores et filmiques, imagine la série La Guerre des Natures, enquête théâtrale à travers le monde, avec les volets LENGA en 2016, YORI KURU MONO en 2017 et SELVE en 2019.
Il cherche « des engagements bruts et vifs sur scène ».

26 mai - 19h30
27 mai - 19h00
28 mai - 14h30
Informations pratiques

Durée 1h05

À partir de 10 ans

Réserver
Liens utiles
-> Le site de la compagnie
À voir aussi