Midi nous le dira

JOSÉPHINE CHAFFIN, CLÉMENT CARABÉDIAN

Compagnie régionale
20.05 → 22.05
Théâtre des Feuillants
20.05 → 22.05
Théâtre des Feuillants
Réservation Voir les infos pratiques

En attendant de savoir si elle est sélectionnée dans l’équipe de France espoirs qui participera à la prochaine coupe du Monde de foot féminin, Najda, seule, se filme dans sa chambre. Elle s’adresse à celle qu’elle sera dans dix ans #myfutureself. Elle espère partir de son monde de granit, braver le sort. Combative, inquiète, pleine du désir de dire sa passion, elle raconte, avec sa langue de guerrière bouillonnante et vibrante, la découverte du foot à six ans, l’intégration en catégories minimes à onze, le soutien de ses parents. Elle dialogue avec ses ancêtres femmes, celle qui faisait du sport en cachette ou Grand-Mère Maïssa, qui lui interdit de renoncer à son rêve. Le flux de paroles est dense et tonique ; l’énergie, communicative. Le texte de Joséphine Chaffin, plusieurs fois récompensé et incarné par la rayonnante Lison Pennec, est une bouffée d’espoir, une mise à l’honneur lumineuse de la jeunesse d’aujourd’hui, d’un féminisme 2.0.

« J’AI EU LA NIAQUE (SIX ANS D’ÉNERGIE INEMPLOYÉE À DISPOSITION, ÇA FAIT UNE BONNE BASE DE DÉPART), J’AI EU LA PASSION EN GUISE D’ÉPIDERME, LE FOOTBALL À FLEUR DE PEAU PENDANT TOUTE MA CROISSANCE, J’AI EU L’ENVIE QUAND LE RÉVEIL SONNAIT, JE ME SENTAIS RÉCOMPENSÉE QUAND JE ME COUCHAIS (...). »

EXTRAIT

Texte Joséphine Chaffin
Mise en scène Clément Carabédian, Joséphine Chaffin

Jeu Lison Pennec
Musique Anna Cordonnier
Scénographie et lumières Julie-Lola Lanteri
Création son Vladimir Kudryavtsev
Régie son Théo Rodriguez-Noury
Régie lumières, régie générale Mathilde Domarle

Production Compagnie Superlune
Coproduction ARTCENA ; Association Beaumarchais-SACD ; L’Arc-Scène Nationale Le Creusot ; Département de la Saône et Loire
Avec le soutien de la Spedidam et de Proarti
Résidences La Scène Nationale de Mâcon ; L’Arc -Scène Nationale Le Creusot ; Théâtre du Fil de l’eau ; La Minoterie, Pôle de création jeune public et d’éducation artistique ; Les Tréteaux de France, Centre Dramatique National


Le texte est édité aux Editions Espaces 34. En partenariat avec la M.E.E.T - Hypolipo, le festival Les Nuits de l’Enclave

Ce qu'en pense la presse

TOUTE LA CULTURE
"La générosité de Lison Pennec plie le jeu au Off d’Avignon"


Autour du spectacle

Pour Joséphine Chaffin, le théâtre permet de s’emparer du réel tout en s’en affranchissant : la langue et la fable sont pour elle le moyen d’être en prise avec notre monde contemporain. Dans ses textes elle met souvent les femmes en avant, comme dans Les Beaux Ardents (love story vénitienne), un duel entre deux amant·es-artistes, deux egos que les passions débordent et chavirent. Midi nous le dira est le texte qu’elle écrit en un mois pour répondre à l’appel à candidatures de Jeunes Textes en Liberté, en 2017. Elle y traite de la vocation, de la liberté, de l’égalité entre les sexes, de la transmission.


Elle y invente une langue dynamique, orale et immédiate. Elle s’autorise des envolées lyriques et rythmiques, par exemple dans le récit d’un match, de son suspense et de sa ferveur, de la description du jeu footballistique. Sous sa plume aiguisée, Najda devient une héroïne moderne, et le texte une partition. Elle exploite cette particularité musicale en cherchant une transposition sonore permise par la présence et le travail au plateau d’une compositrice-musicienne : Anna Cordonnier. Le sport est pour Najda un espace de liberté et de transfiguration ; la langue, et son plaisir à dire son amour du foot, sont ce qui lui permet de s’émanciper.


La compagnie Superlune, qu’elle crée en 2018 avec Clément Carabédian, comédien et co-metteur en scène de Midi nous le dira, défend un théâtre poétique et populaire. « La langue et la narration sont la colonne vertébrale de leurs projets artistiques et pédagogiques : à partir d’une écriture contemporaine et vivante, iels veulent se mettre au service de tous les publics. »
Leur prochaine création, Temps Océan, « superpose à l’épopée dans l’espace intergalactique une exploration tout aussi vertigineuse dans l’intime, à travers les méandres de la mémoire et les paradis perdus du temps. »

Biographie

Joséphine Chaffin est autrice et metteuse en scène. Elle se forme en Études théâtrales à l’École Nationale Supérieure et elle assiste Robin Renucci de 2013 à 2017 au Centre Dramatique National des Tréteaux de France. Depuis 2018, elle se consacre à sa compagnie, Superlune, avec laquelle elle crée Jubile en 2016 ; Les Beaux ardents (love story vénitienne) en 2017 ; Midi nous le dira en 2019 ; Tandem, radio imaginaire et OUI, en 2020. Elle répond par ailleurs à des commandes, aux Tréteaux de France ou au festival EN ACTE(S), entre autres. Elle anime régulièrement des ateliers d’écriture, avec des jeunes ou des adultes.


Clément Carabédian est comédien et metteur en scène. Il intègre en 2006 le département d’Art dramatique de l ’ENSATT. Il travaille, entre autres, avec Bernard Sobel et Claudia Stavisky, puis intègre en 2012 la troupe du TNP sous la direction de Christian Schiaretti, dont il est également assistant à la mise en scène. En dehors de son activité avec sa compagnie, Superlune, il collabore avec plusieurs compagnies issues du TNP : Le Théâtre en Pierres Dorées, La Bande à Mandrin et Le Théâtre Oblique, et des metteurs en scène comme Olivier Borle ou Victor Thimonier. Il crée en 2015 le Festival Mostra Teatrale en Corse, et en est le directeur artistique. Il anime régulièrement des ateliers de pratique théâtrale.

20 mai - 22h00
21 mai - 14h30
22 mai - 17h30
Informations pratiques

Durée 1h

À partir de 10 ans

Réserver
Liens utiles
-> Le site de la compagnie Superlune
À voir aussi